Actu / Presse

Parcours d’un greffé (1978/2015)

J’ai aujourd’hui 59 ans. Calvitie naissante dès la fin de mon adolescence, je « subis » ma première greffe en 1978… Gros « punch » de 4 mm, effet « champ de poireaux » et zone donneuse abîmée.

Dix interventions (oui vous avez bien lu !) sont ensuite pratiquées entre 1994 et 2009 par trois praticiens. Méthode FUT de la « bandelette »… les résultats sont presque satisfaisants si on oublie les cicatrices à l’arrière du crâne.

En juillet 2015, je découvre par hasard la dermographie capillaire grâce au site « The Clinic ». Deux séances permettent de donner un effet type poudre coiffante (sans les inconvénients !!!) et de masquer en grande partie mes cicatrices.

On m’indique alors que ma ligne frontale peut être améliorée grâce à la méthode FUE assistée par le robot Artas…
L’intervention a donc été réalisée fin septembre 2015. Rien à voir avec mes interventions précédentes… Pas la moindre douleur (si on excepte les premières piqûres d’anesthésie un peu désagréables) et un confort post opératoire étonnant. Le seul inconvénient réside dans le fait qu’il faut quasi se raser le crâne. Dans mon cas, et à ma grande surprise, cela me va plutôt bien… et me fait (presque) regretter mon parcours de «greffé» !
J’attends bien sûr avec impatience le résultat final. Après 10 jours, j’ai le sentiment qu’une réponse positive mettra (enfin !) un terme à mon parcours de greffé !

En conclusion, je dirais que la combinaison dermographie capillaire et méthode FUE robotisée (robot Artas) me semble une réponse pertinente à la calvitie.

Franck L.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer